Imprimer

 

Le Conseil d'administration de la SFDE a adopté une Motion relative à la Loi de programmation de la recherche :

"La SFDE, qui soutient depuis 46 ans les innovations juridiques dans le domaine de l'environnement en s'appuyant sur une recherche publique de qualité, partage le constat alarmant d'une précarisation croissante des moyens dévolus à l'enseignement supérieur et la recherche établi dans les rapports présentés pour une nouvelle loi de programmation de la recherche.

La SFDE s'inquiète des propositions qui viseraient à affaiblir nos capacités d'innovation scientifique à l'échelle nationale en augmentant mécaniquement la charge de travail (suppression des 192 h pour les enseignants-chercheurs) et en précarisant davantage les conditions de travail de ceux qui produisent et transmettent les connaissances. L'innovation, et la transmission impliquent de penser sur le temps long et de soutenir l'esprit de solidarité qui doit animer la communauté scientifique pour accomplir ses missions d'intérêt général.

La SFDE partage donc les préoccupations exprimées par d'autres sociétés savantes (cf. https://societes-savantes.fr/la-loi-de-programmation-de-la-recherche-doit-respecter-les-demandes-des-chercheurs-et-leur-donner-plus-de-place-dans-la-societe/)."